La tanière de Lyokoï

Mes reflexions, mes pensées, un peu de ma vie, mes idées à piocher.

posté le 21-04-2012 à 12:22:34

Réflexion : Bien présenter ses données change les idées reçues

Dans la soupe informationnelle présente à longueur de temps dans nos médias de masse (je ne considère pas Internet comme un média de masse, j'en reparlerai d'ailleurs) l'insulte la moins visible au yeux des spectateurs mais la plus grave face à tous les autres est la sempiternelle question de la validité des données et de leur intérêt.

 

Les économistes qui passent à la télé montrent des données complètement floues au grand public pour l'éloigner du domaine financier et continuer à avoir la main mise dessus. Les politiques sont les champions de la transformation de l'information pour qu'elle ne serve uniquement que leurs intérêts. Et ce ne sont pas les deux seules catégories de personnes qui brouillent tout ça (mais cela reste les plus flagrants et les plus dramatiques...).

 

Mais alors, comment s'en sortir ? Qui croire ou ne pas croire ? Quelle information est plus importante qu'une autre ? Je vais vous répondre à ces trois questions.

 

Comment s'en sortir ?

 

Le principe de base de l'Internet et du Web est la libre circulation des informations. Ce puissant outils vous permet de trouver toutes les données que vous voulez, du moment que vous savez bien chercher. Mais à ce moment là, vous vous apercevrez très vite que la télévision (et la radio dans une moindre proportion) soit contredit ce que vous trouver, c'est assez rare mine de rien, soit passe complètement à côté de cette réalité, ce qui se passe la majeure partie du temps (de l'ordre de 98%...).

 

Alors que faire ? Sommes nous bloqués ? Devons nous croire les chaînes d'informations ou bien n'importe quelle statistiques sur le net ? Ni l'un, ni l'autre, mais l'avantage certain dont dispose l'Internet face aux télévisions, c'est qu'il vous permet de recouper les sources. Plus vous creuser dans un sujet, plus le nombre de sources dont vous disposez est conséquent, et vous pourrez ainsi vous faire votre propre avis.

 

Certes cela demande un peu de temps, mais lorsque le sujet intéresse ce n'est pas vraiment perdu. Nous devons réapprendre à lire l'information. Comment une télévision sans ligne éditorial strict, pour qui l'audience est plus importante que l'information en elle-même peut-elle être un moyen efficace pour s'informer ? Je ne dis pas qu'il n'y pas de chaînes qui vaillent le coup d'être vues, c'est faux. Mais ce sont souvent celles qui n'existe pas pour le chiffre qui constitue les plus intéressantes.

 

Qui croire ou ne pas croire sur Internet ?

 

Maintenant que nous savons qu'Internet est une mine d'or, comment trier tout ça ? Quel site/blog/flux RSS/twit/page facebook suivre ? Comme vous pouvez le voir dans la liste précédente les moyens de s'informer sont variés et nombreux. Et vous n'êtes pas obligé de tous les suivrs pour avoir une information de qualité, à l'inverse cela aura pour effet de vous noyer dans la masse, ce que tout le monde préfère éviter.

 

Sur Internet il y a deux types de sources d'informations, celles qui ont les données orginales, parce qu'elles vont les chercher,et celles qui ne font que transmettre l'information, souvent avec des pertes. Bien entendu, vu de cette manière autant se diriger vers les premières tout de suite. C'est vrai uniquement si les sujets sont majeurs pour vous. Les autres sites qui ne vous servent que des brèves vous permettent de rester informé de manière générale. Alors si vous désirer pousser l'investigation sur un sujet vous n'êtes pas bloqué (contrairement à la télé ou à la radio).

 

Quelle information est plus importante qu'une autre ?

 

Dans notre monde de la presse, il est difficile de passer à côté des grands groupes (Vivendi, Lagardère, Bouygues...). Malheureusement, ces derniers ont tous une ligne éditorial dépendante, depuis longtemps, de l'argent. Pour avoir une information complête, il faut se tourner vers les sources ne vivant que de dons pour fonctionner. Ce sont des sources de regroupement citoyens (comme Agoravox par exemple) ou des sources réalisées par des hommes dévoués (comme Reflets). N'hésitez pas à prendre aussi des sources contradictoires, des sources dont on peut soupçonner l'intégrité (comme les anonymous).

 

Dans cette période électorale où les seuls sondages disponibles sont ceux qui nous sont fourni par les grands groupes de presses (qui sont donc forcément biaisés, incomplets et orientés) je ne peux que vous conseiller de multiplier vos sources et vos recherches. N'hésitez pas à creuser l'information sur l'homme qui dirigera notre pays pour mieux le connaître et prendre ainsi le moins de risque devant l'urne.

 

Pour clore cet article je vous propose cette petite vidéo de 20 minutes sur une conférence de Hans Rostin, un "gourou des statistiques". Vous pouvez y voir une image nouvelle, et surtout actualisée, de notre monde. Quelques indices : le tiers-monde c'est fini, la richesse n'est pas la santé.... La vidéo est en anglais facile et avec beaucoup d'image, n'hésitez pas ! ;)

 

>>>>>>>>>>>> C'est ici <<<<<<<<<<<<<<

 


 
 
posté le 20-04-2012 à 21:26:01

Idée : Se servir de sa passion pour interpeller les gens

Ce soir je vous propose de découvrir l'exploit de Jacob French. Cet amoureux de StarWars (comme moi!) a décidé de parcourir 5000 kilomètres à pied en armure de stormtrooper (vous savez l'armure blanche  et noire!).

 

Cet australien passionné, et un peu fou, l'a fait pour récolter des dons pour l’association caritative Starlight Children’s Foundation, dédiée aux enfants souffrant de maladies chroniques.

 

 Cette exploit digne d'un héros de mythologie lui a permis de récupérer le double de l'argent voulu au départ : plus de 100 000$ alors qu'il n'en espérait que 50 000.

 

Sa volonté l'a mené au bout du chemin et son courage est exemplaire.

 

Je vous propose ces deux articles, un court en français avec une vidéo et un plus complet en anglais :

 

Article en Français sur vincentabry.com

 

Article en Anglais sur Metro.co.uk

 


 
 
posté le 20-04-2012 à 20:45:51

Evolution de la tanière

Bonjour à vous!

 

Après un long moment de questionnement et de réflexion sur l'avenir de ce blog (au point mort en terme d'article) j'ai enfin décidé de changer légèrement de politique éditoriale.

 

En effet, mon idée d'une tanière où l'on viendrait poser ses idées (mon recrutement d'autres auteur étant nul... XD) et débattre aurait une meilleure place dans un forum.

 

Mais je ne perds pas cet objectif. Ainsi donc, je vais légèrement transformer ce blog en un endroit où je poserai des articles, des vidéos, des idées et toujours des réflexions depuis le monde que je parcours tous les jours : Internet.

 

Déjà plus ou moins pratiqué depuis Facebook et donc uniquement réservé à mes amis, je pense qu'il est intéressant que je partage aussi à tous les divers sujets que je trouve. Et ceux-là ne changent pas, variés, sur la société et son évolution, sur nous, sur eux, sur un peu de tout.

 

Les articles seront donc plus courts, mais normalement plus nombreux (enfin, ce sera toujours mieux que zéro... XD) et j'espère pouvoir vous donner une information avec une bonne ouverture d'esprit.

 

En parallèle de cela je continue toujours d'écrire sur mon blog d'écrit et je participe aussi sur Je-suis-intelligent, blog d'auteur donc j'apprécie vraiment l'idée générale.

 

Je ne vous cache pas que je suis aussi rédacteur sur www.starwars-holonet.com depuis décembre (c'est ce qui a fait chuter mon rythme de parution ici) et que depuis février j'ai lancé la réalisation de mon projet professionnel qui sera officiel d'ici deux ans.

 

Beaucoup de chose en perspective, du temps disponible variable et l'envie de continuer à faire vivre cette idée de partager mes découvertes et mes idées à tous.

 

Je compte sur vous pour m'envoyer vous bonnes idées pour grossir le nombre de sujets! ;)

 

Lyokoï-Kun

 


 
 
posté le 04-02-2012 à 18:01:58

Réflexion : Un point bleu pâle

Bonjour à tous !

 

Aujourd'hui je vous propose une réflexion qui m'a été inspirée par mes dérives sur le net (et notamment Wikipédia, que j'aime beaucoup parcourir ! ^^ ). Alors que je tombais sur une photo de la Terre prise par Voyager 1 en 1990 (la sonde était alors à 6,4 milliards de kilomètres de notre planète), j'ai suivi les référence jusqu'à ce chouette petit film en anglais...

 

 
 Je n'ai pas trouvé de traduction mais voici un résumé que l'on peut trouver : 
 
« Regardez encore ce petit point. C'est ici. C'est notre foyer. C'est nous. Sur lui se trouve tous ceux que vous aimez, tous ceux que vous connaissez, tous ceux dont vous avez entendu parler, tous les êtres humains qui aient jamais vécu. Toute la somme de nos joies et de nos souffrances, des milliers de religions aux convictions assurées, d'idéologies et de doctrines économiques, tous les chasseurs et cueilleurs, tous les héros et tous les lâches, tous les créateurs et destructeurs de civilisations, tous les rois et tous les paysans, tous les jeunes couples d'amoureux, tous les pères et mères, tous les enfants plein d'espoir, les inventeurs et les explorateurs, tous les professeurs de morale, tous les politiciens corrompus, toutes les “superstars”, tous les “guides suprêmes”, tous les saints et pécheurs de l'histoire de notre espèce ont vécu ici, sur ce grain de poussière suspendu dans un rayon de soleil.
...Il n'y a peut être pas de meilleure démonstration de la folie des idées humaines que cette lointaine image de notre monde minuscule. Pour moi, cela souligne notre responsabilité de cohabiter plus fraternellement les uns avec les autres, et de préserver et chérir le point bleu pâle, la seule maison que nous ayons jamais connue. » (Carl Sagan)
 
A l'instar de cet astronome (que je ne connais pas beaucoup, hélas...) j'ai eu une réflexion sur la place de l'homme dans l'Univers et j'arrive à peu près au même résultat que lui : Il suffirait que chacun d'entre nous prenne conscience de l'infini qui nous entoure et de la briéveté de notre impact à l'échelle cosmique pour qu'on se mette alors à chérir la seule chose que nous avons, notre Terre et tout ce qui s'y trouve...
 
Cela ne nous empêchera pas de partir à la conquète d'autres mondes et si je pouvais y participer je ferai partie des plus heureux des hommes !
 
Mais lorsque je vois mes concitoyens, je me demande si le fruit défendu n'est pas cette individualité corruptrice qui ne fait que nous plonger, encore et encore, vers un futur sombre et sanglant ...
 
 
Qu'en pensez-vous ? Je devrais ouvrir une nouvelle religion autour de cette photo ?

 

 


 
 
posté le 25-01-2012 à 19:49:09

Idée : Dans les tréfonds de l'amour...

J'ai eu cette idée d'histoire aujourd'hui, mais après réflexion je me suis vite rendu compte de la difficulté de sa mise en place. Je vous livre donc ici la description des quelques personnages et de la situation de départ ainsi que quelques clefs d'avancement auquelles j'ai pensé. Mais je n'ai pas entrevu de fin...

 

Voici le début de l'histoire :

 

 Anita est une jeune femme de 23 ans qui a vécu une enfance attroce. À la mort de sa mère, à ses 17 ans, son père est devenu fou et l'a séquestrée chez lui. Il ira même jusqu'à la violer et lui faire un enfant qu'elle gardera. Alors qu'elle va vers ses 23 ans, elle sort pour la messe avec son père qui la giffle à la sortie avant de rentrer chez eux.

Le prêtre de la paroisse ayant assisté à la scène demande aux gendarmes d'enquêter sur cette famille et les tourments de la jeune Anita sont dévoilé au grand jours, ainsi que son enfant incestueux. Le père est emprisonné et se suicide durant la semaine de l'arrestation ne laissant aucun héritage...

 

Ça c'est pour le lancement. Je ferai démarrer l'histoire dans le presbytère du village où le curé de 35 ans, reçoit en soirée la visite de l'adjointe au maire qui lui demande s'il peut recevoir dans son presbytère cette jeune femme et son enfant, le temps que l'on retrouve d'autres membres de sa famille et qu'un soutien psychologique lui soit prodigué. Le prêtre accepte et reçoit le soir même les victimes qu'il installe dans une grande chambre. Tout l'intérêt de l'histoire se trouve dans la relation humaine que ce prêtre va devoir recréer chez la jeune femme, il le fera par conviction et par amour, cet amour qui lui est demandé de donner dans la Bible.

 

J'ai conscience que c'est une histoire rude où l'homme va devoir "apprivoiser" une jeune femme complétement soumise et détruite tout en jouant un rôle de père de substitution pour son enfant. De plus, au fur et à mesure que la jeune femme ira mieux, elle sera de plus en plus belle et questonnera de plus en plus le gentil curé sur sa foi et l'amour de Dieu vis à vis de cette situation pour la victime, et aussi sur sa capacité de prêtre à vouloir rester neutre dans des moments où il aura beaucoup de mal : je verrai bien la jeune femme tomber en pleurs dans ses bras plusieurs fois, le contact avec une femme étant quelques choses que cet homme ne connait pas...

 

Je vous laisse imaginer la suite. Mais je donne quelques détails supplémentaires sur les personnages :

 

Le curé : C'est un jeune homme envoyé en province dans un petit village car la paroisse était vide. Le grand presbytère date d'une époque où il y avait plusieurs moines et peut donc facilement accueillir deux familles. Lui s'y sentait seul et la venue de la jeune femme et de l'enfant est une aubaine pour briser sa solitude. Il est profondément gentil mais ne sait vraiment pas trop comment faire avec les gens. S'il est devenu curé dans un petit village un peu paumé c'est surtout pour la tranquilité du coin et le contact facile de la population agée. C'est aussi un homme totalement autonome et plutôt épanoui dans les travaux manuels (cuisine, bois, maçonnerie) et il n'hésite pas à aider la population du village. Il aura la conviction forte d'aider cette femme lorsqu'il prend la mesure de la pitié qu'il a pour elle. Mais aura fort à faire pour lui expliquer que Dieu est amour face à l'enfer qu'elle a vécu, au point de fortement douter, lui-même, de sa foi.

 

"Anita" : C'est le premier nom qui m'est sorti par la tête, mais n'hésitez pas à le changer. Elle a vécu une enfance mi-figue mi-raisin où son père violent était à chaque fois stoppé par sa mère et le peu d'amour qu'il avait pour elle. À sa mort, plus rien ne l'arrête et il déchaîne ses pulsions sur elle. Elle vivra sa grossesse cloitrée dans sa chambre et mettra au monde son enfant seule. Elle a un caractère doux mais extrêmement meurtri et est conditionnée dans la servitude que son père lui ordonnait. Elle aura du mal à laisser faire le curé au début de leur vie commune. D'abord par habitude, mais ensuite par nécessité pour fuir des moments de réflexions où elle se retrouve violemment face à ses terribles souffrances. Son enfant sera d'abord sa seule raison de vivre avant que le curé commence à s'occuper d'elle et à l'aider à se comprendre.

 

L'enfant : C'est une personnage extrêmement important mais que l'on peux dédoubler je pense. Un seul enfant focalisera la jeune femme dessus, elle lui portera tout l'amour qu'elle a en le surprotégeant, à l'inverse de tout ce qu'elle a vécu. J'ai pensé que l'enfant pourrait avoir 6 ans et avoir connu son père ce qui le choc d'autant plus quand il comprend la relation qui l'unit à sa mère. Cela renforce le côté tragique de l'histoire et rendra encore plus passionnant le travail psychologique qu'aura le curé à faire sur ces victimes. Je n'ai pas attaché d'importance entre garçon ou fille, mais je suis d'avis que s'il faut une fille, ce serait un deuxième enfant, encore bébé au début de l'histoire.

 

Voilà, je vous livre ça sans contraintes, changer tout, inspirez-vous, gardez tout, n'en faites rien, à votre guise ! ^^

 


Commentaires

 

1. make solar  le 28-03-2012 à 09:11:52  (site)

Bravo pour la photo du jour, bonne soirée
amicalement

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article